Lugdunum, EnQuête de Pouvoir

EnQuête de Pouvoir,
la nouvelle exposition de Lugdunum – Musée et théâtres romains

Stratégies, alliances, oppositions… La nouvelle exposition temporaire de Lugdunum – Musée et théâtres romains interroge toutes les facettes du « Pouvoir » à travers une crise politique de l’Empire romain qui se cristallisa à Lyon, en 197.

Comment conquérir le pouvoir ? Comment le conserver ? Quelles stratégies adopter ? Autant de questions auxquelles la nouvelle exposition temporaire de Lugdunum – musée et théâtres romains tente de répondre du 6 octobre 2021 au 27 février 2022.

Notre agence est fière d’avoir réalisé le visuel de cette exposition, illustrant les jeux de pouvoir et de stratégie militaire sous la symbolique du jeu d’échec.

La pièce principale représente l’empereur Septime Sévère, celui qui remporta la bataille de Lugdunum : en effet cette quête du pouvoir impérial entraîne dans l’exposition le visiteur à la suite des protagonistes dans les provinces de l’Empire puis à Lyon, où se déroule une bataille décisive opposant les armées de Septime Sévère à Clodius Albinus.

 

Traces, le magazine des esf

Un nouveau design pour Traces

Traces est le magazine du Syndicat National des Moniteurs du Ski Français (SNMSF), regroupant pas moins de 250 écoles de ski françaises (ESF) et 17 000 monitrices et moniteurs affiliés au syndicat et créé en 1945, c’est la plus grande école de ski au monde. 

C’est autant de destinataires de ce magazine bimestriel, véritable fil rouge entre les moniteurs et les actualités de leur syndicat. Traces regroupe des interviews de personnalité des ESF (de nombreuses stars du ski et du snowboard étant eux même moniteurs ESF), des actualités des écoles, des dernières mesures mises en place par le syndicat, une rubrique vitrine… 

Depuis 2006, notre agence réalise le design de ce magazine. Cette année place au changement avec une nouvelle maquette institutionnelle et épuré, l’utilisation d’une typo Serif : l’Editor, une typographie de caractère à l’allure sportive, apportant élégance et modernité à cette nouvelle maquette.

Laissez-vous surprendre

Opéra de Saint-Etienne
La joie de se (re)trouver

L’Opéra de Saint Étienne accueille près de 100 000 spectateurs par an. Grâce à ses ateliers de construction de décors et de réalisation de costumes, situés au sein même de la structure, l’Opéra de Saint-Étienne fait partie des rares établissements du genre en France à produire et coproduire chaque saison de nouvelles œuvres lyriques.
 
L’Opéra de Saint-Étienne est le seul opéra avec celui de Paris qui fabrique les décors de ces spectacles, l’Opéra de Saint-Étienne oeuvre pour la démocratisation du genre, l’opéra est avant tout un art populaire !
 

En 2021, l’Opéra remet en jeu son budget de communication. Après notre première victoire, trois ans se sont écoulés et pour cette nouvelle saison nous sommes heureux d’avoir remporté à nouveau ce beau budget. Pour la quatrième année consécutive, nous réalisons la campagne de communication ainsi que tous les supports de la saison de l’Opéra de Saint-Étienne.

Après une saison 2020-2021 tronquée, l’Opéra a hâte de retrouver le public et de le surprendre !

 

 

Capture d’écran 2021-08-23 à 17.17.34

Opéra de Saint-Etienne
riche et varié

Le concept de cette saison 2021-2022  célèbre des retrouvailles précieuses.
 
La couverture de la brochure, avec son aspect en bronze quasi doré, rehaussée d’un élégant gaufrage, rappelle les dorures des tableaux et encadrent la scène. 
Elle témoigne également de la valeur du retour de ces dates à l’Opéra, 
tant pour le spectateur que pour les artistes, costumiers, décorateurs et techniciens.
 
Élégante et discrète, cette couverture dévoile des pages aux couleurs douces, 
qui laissent de la place aux images et aux émotions des spectacles.
La lecture est facilitée par des blocs espacés, facilement identifiables.
Les pages se tournent et la découverte reste un plaisir page après page.

La Brochure
L’élégance de la première rencontre

Le concept de cette saison 2021-2022  célèbre des retrouvailles précieuses.
 
La couverture de la brochure, avec son aspect en bronze quasi doré, rehaussée d’un élégant gaufrage, rappelle les dorures des tableaux et encadrent la scène. 
Elle témoigne également de la valeur du retour de ces dates à l’Opéra, 
tant pour le spectateur que pour les artistes, costumiers, décorateurs et techniciens.
 
Élégante et discrète, cette couverture dévoile des pages aux couleurs douces, 
qui laissent de la place aux images et aux émotions des spectacles.
La lecture est facilitée par des blocs espacés, facilement identifiables.
Les pages se tournent et la découverte reste un plaisir page après page.
matt-design-agence-publicite-campagne-opera-saint-etienne-21-22-end
1-IMG20210618145911

L’histoire se vit aujourd’hui

LUGDUNUM Musée & théâtres romains de Lyon

Nous avons été consultés pour concevoir la nouvelle identité visuelle de LUGDUNUM Musée & Théâtres Romains à Lyon. Après plusieurs mois de travail, nous sommes heureux de vous présenter aujourd’hui ce projet. LUGDUNUM Musée & théâtres romains est la symbiose parfaite entre un site archéologique intégré dans le périmètre classé par l’Unesco, une architecture unique et des collections exceptionnelles.

La nouvelle identité visuelle du musée se devait de mettre en valeur l’ingéniosité et la modernité de nos ancêtres romains, au travers de la formidable collection archéologique du musée lyonnais, mais aussi de respecter et mettre en lumière le travail et la vision de l’architecte Bernard Zehrfuss, qui dès l’origine enterre le bâtiment et l’intégre respectueusement à l’environnement exceptionnel qui l’entoure pour ne pas « offenser la rigueur de ses confrères romains ». L’architecture de ce musée est à lui seul une oeuvre d’art…​​​​​​​

Une architecture moderne dans un cadre antique

Le musée et les théâtres romains occupent les pentes de la colline de Fourvière, sur les lieux mêmes de la fondation de la ville romaine de Lugdunum en 43 avant J.-C. (aujourd’hui appelé Lyon).

Un des caractères remarquables du bâtiment est la qualité plastique du béton armé, à l’intérieur comme à l’extérieur. L’architecture, volontairement très sobre dans le style brutaliste, met en valeur les oeuvres. Le système habituel des salles a été délaissé au profit d’espaces ouverts, suivant une large rampe hélicoïdale. Le brutalisme désigne un style architectural issu du mouvement moderne, qui connaît une grande popularité entre les années 1950 et 1970.​​​​​​​

Le concept de l’identité visuelle

Presque invisible depuis l’extérieur, le musée se fond dans le paysage d’un site archéologique unique, composé de deux monuments majeurs de la cité de Lugdunum : un théâtre et un odéon, tous deux intégrés au périmètre classé Patrimoine mondial de l’Unesco. La structure de béton disparaît sous la végétation et seules deux grandes baies, les canons à lumière, introduisent les théâtres à l’intérieur de l’exposition.

Une fenêtre entre hier et aujourd’hui

les canons à lumière, introduisent les théâtres à l’intérieur de l’exposition

Le carré, comme une fenêtre entre les époques.

Une fenêtre stylisée et épurée faisant écho à l’architecture de style brutaliste du musée. Une passerelle entre notre présent et notre passé.

L’histoire se vit aujourd’hui

Avec cette fenêtre entre notre présent et notre passé, nous voulons démontrer la fabuleuse ingéniosité des romains qui nous influence et nous inspire encore aujourd’hui dans notre vie moderne. Le musée d’archélogie de Lyon, LUGDUNUM, n’est pas une simple vision de notre histoire passée, il oeuvre aussi à comprendre et à animer notre présent et de se projeter dans notre futur, c’est un musée vivant. Nous vous proposons un concept graphique qui s’articule autour de cette forme carrée

L’objet

Un objet / statue sur un aplat de couleur moderne et intemporelle, dans la même démarche que l’architecture du musée qui dans son style moderne et épuré laisse place aux objets.

Shooting photos : Servan Ilyne

Le visuel

le carré, une fenêtre stylisée et épurée faisant écho à l’architecture du musée, dans une grille de mise en page rappelant les compositions des mosaïques antiques. Le Carré, symbolisme épuré de la fenêtre et des « canons de lumière » passerelle entre les époques.

La gamme de couleur

A la fois sobre et ludique, la palette de couleur se veut chaude et d’inspiration terreuse. Composée de teintes ocres et naturelles. La couleur principale étant le rouge ocre, déclinaison du rouge de la Métropole de Lyon. Chaque couleur principale se décline ensuite en sa couleur secondaire, couleur que l’on retrouvera dans les petits carrés mosaïques rythmant les compositions.

La typographie

L’Akkurat appartient à la famille des «Linéales» (typographie sans empattements). Créée par le designer Suisse Laurenz Brunner en 2004, cette typographie parfaitement équilibrée a quelque chose d’intemporelle. Son avantage est une très grande lisibilité pour les textes grands et courts.

Le slogan

Le slogan se structure en 3 phases, le passé, l’action et le présent. Le slogan accompagne le concept de « la fenêtre » entre le présent et le passé, il fait le lien entre la vie de nos ancêtres et notre monde moderne.

La mise en page

Programme de saison & flyer

Campagnes événementielles & expositions

Variante de mise en page

Afin de répondre efficacement au besoin des campagnes événementielles et des expositions annuelles et d’apporter une variante aux campagnes de saison et institutionnelles, nous avons apporter des adaptations de la mise en pages tout en respectant la charte graphique et la grille mise en page.

Musée’stival

Lugdunum, Musée et Théâtres Romains propose durant tout l’été 2020 une pléiade d’activités pour découvrir les lieux comme jamais… Entre les visites déclinées en mode famille, adulte ou tout public, les conférences pour les plus avertis, les promenades matinales pour éviter le coup de chaud ou les balades archéologiques sans oublier les incontournables ateliers, le choix est vaste ! Ne vous y trompez pas, Musée’stival ce n’est pas une succession d’activités sans rapport les unes avec les autres. C’est un rendez-vous vraiment particulier, car il vous offre la possibilité de sortir des sentiers battus. Vous passez des différents sites au Musée ce qui permet de prendre de la hauteur sur cette très large période de l’histoire de Lyon et de mieux imaginer ce que pouvait être la vie à cette époque.

Une salade, César ? La cuisine romaine de la taverne au banquet

Que mangeaient les Romains ? Se servaient-ils de fourchettes ? Étaient-ils adeptes du « sucré-salé » ? Accordaient-ils de l’importance à la diététique ? Que buvait-on à table ? Lugdunum – musée et théâtres romains met les petits plats dans les grands pour vous faire découvrir toutes les saveurs de l’Antiquité.

Pensée sous la forme d’une déambulation autour de différents espaces emblématiques de la vie romaine – le macellum (marché), la caupona (taverne), la culina (cuisine) et enfin le triclinium (salle de banquet) – l’exposition plonge le visiteur au plus près de la réalité antique. L’espace de 500 m2 a été aménagé autour de deux axes thématiques : les principales denrées alimentaires, leur exploitation et leur commerce puis leur préparation et leur consommation. L’exposition met aussi en lumière les aspects rituels qui entourent les pratiques alimentaires depuis les sacrifices au banquet funéraire. Elle aborde également la question de la diététique, à travers la présentation de menus spécifiques évoqués dans les textes antiques.

Un art populaire

Intemporel Opéra

L’Opéra de Saint Étienne accueille près de 100 000 spectateurs par an. La saison culturelle offre plus de 300 spectacles qui se déclinent en cinq pôles majeurs : le piano, le symphonique, le lyrique, la musique classique et la danse. Grâce à ses ateliers de construction de décors et de réalisation de costumes, situés au sein même de la structure, l’Opéra de Saint-Étienne fait parti des rares établissements du genre en France à produire et coproduire chaque saison de nouvelles œuvres lyriques. L’Opéra de Saint-Étienne est le seul opéra avec celui de Paris qui fabrique les décors de ces spectacles. L’Opéra de Saint-Étienne oeuvre pour la démocratisation du genre, l’opéra est avant tout un art populaire, pour la 3e année consécutive, nous accompagnons l’Opéra de Saint-Étienne dans sa communication et le lancement de sa campagne de saison 2020 -2021. Après « vibrez opéra » et « vivez opéra » nous vous présentons cette année « intemporel opéra ».

Sex, opium & opéra

À l’époque, les chanteurs, compositeurs et artistes de l’opéra, cet art populaire, étaient considéré comme les rock stars d’aujourd’hui. Les fans se massaient à la sortie des théâtres pour apercevoir les stars de l’époque, qui faisait la une des journaux, pas seulement pour leur talents mais aussi pour leurs frasques et leurs comportements scandaleux. Le légendaire slogan, « Sex, drogues & rock’n roll » aurait bien pu être à l’époque « Sex, opium & opéra ». Excentricité, caprices, folie, mais surtout génie, Alice Cooper, l’une des plus grandes star du rock de notre époque disait : « Ces compositeurs sont des génies quand tu penses à quel point ils étaient fous. Les compositeurs classiques sont les rocks stars de leur époque. » FRANCE MUSIQUE.

Si le rock a inventé un nouveau genre, son esprit, lui, est intemporel, comme l’opéra.

Exemple : Wagner est un personnage extrêmement charismatique. Il avait un ego surdimensionné et un besoin de reconnaissance maladif. Il ne tenait pas en place (on lui donnerait de la ritaline pour le calmer aujourd’hui!), était perfectionniste et pouvait à cet égard se montrer franchement invivable et colérique avec ses proches. Malgré tout, ceux-ci continuaient de l’admirer, à l’image du chef d’orchestre Hans von Bülow, qui l’a défendu et joué, alors que Wagner le trompait sous son propre toit avec son épouse Cosima, la fille de Franz Liszt… Mais il était aussi pétri d’humour, savait plaisanter et faire le pitre. En outre, il ne passait pas inaperçu car il portait souvent des tenues extravagantes ou des chapeaux plus hauts que tout le monde et ne laissait pas la parole aux autres… Bref, c’était la rock-star de son époque, capricieuse, agaçante et fascinante. TRIBUNE DE GENÈVE – CHRISTINE TALOS

Comme le rock, l’opéra a été et est toujours un art transgressif, engagé, contestataire, impertinent, irrévérencieux, politiquement incorrect. Nous avons imaginé une campagne où les genres se mélangent tout en faisant un clin d’oeuil aux rock-star qui ont marqué notre époque et notre culture populaire, l’opéra a l’esprit rock, l’esprit rock vient de l’opéra, qui lui aussi, a marqué la culture populaire de manière intemporelle.

Vers les sommets

Sommets, le magazine de l’ANMSM

l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne (ANMSM) fédère, aujourd’hui, une centaine de stations de montagne sur cinq massifs français (Alpes du Nord et du Sud, Jura, Massif Central, Pyrénées et Vosges). L’ANMSM déploie, depuis sa création en 1946, son expertise auprès des pouvoirs publics pour valoriser les spécificités de ces communes en altitude sur les problématiques stratégiques liés à l’activité touristique. Dans ce cadre, nous avons créé et réalisé le Journal Sommets, véritables outils d’informations et de communications pour les maires des stations de montagne de France

Le théâtre François Ponsard

Il est temps de changer

Pour la deuxième année consécutive, nous avons l’honneur de créer la campagne de saison pour le théatre de Vienne en Isère, mais cette année le défi est double, le théâtre de Vienne change de nom est devient le théatre François Ponsard. Nous réalisons la refonte globale de l’identité visuelle du théâtre.

Le logo Théâtre François Ponsard

Le théâtre de Vienne se nomme désormais «Théâtre François-Ponsard», en hommage à l’illustre Viennois, poète, auteur dramatique et académicien français du XIXe siècle. Né à Vienne en Isère le 1er juin 1814. Un sigle minimaliste et moderne où s’imbriquent, dans un jeu graphique, les lettres du théâtre TFP. Le «F» et le «P» de François Ponsard, mettent l’homme à l’honneur, il représente l’institution. S’ajoute à ces initiales, un «t» minuscule pour l’art du théâtre, qui se veut dans l’esprit du directeur Michel Belletante, ouvert et accessible.

La musique s’invite au musée

Musée Électronique Festival

Musée Électronique est un festival des musiques électroniques qui vient enchanter les jardins du Musée dauphinois de Grenoble. La collaboration entre le département de l’Isère et l’association Le Périscope, permet une programmation d’artistes de talents. Aux couleurs d’Alpes Is(h)ere, la scène électro française est mise à l’honneur dans l’ un des plus beaux points de vue de Grenoble, sur ces hauteurs plus exactement. Soirée très prisée des Grenoblois, ce mélange subtil de musique et de vues splendides sur la ville et la chaine de Belledonne laisse un souvenir impérissable. Pour sa première édition en 2019, notre agence réalise le logo, la charte graphique et l’affiche de l’évènement. Le logotype de Musée Électronique fait le lien entre un schéma acoustique et le profil du Musée dauphinois. Le visuel lui, invite au voyage et à la découverte, comme un plongeon dans une autre galaxie. Métaphore du musée, le graphisme à la fois poétique et coloré invite à l’évasion. Une représentation symbolique des montagnes, de la nature des planètes, par sa palette de couleur à la fois chaude et nocturne. Le visuel a été repris pour la deuxième édition du festival en 2020.

Bien plus qu’une école

GEM Rapport annuel 2019

Business School reconnue sur la scène nationale et internationale, Grenoble École de Management (GEM) est bien plus qu’une école. C’est un laboratoire à ciel ouvert dans lequel 8000 étudiants et 500 collaborateurs apprennent et œuvrent chaque jour pour résoudre des problèmes complexes et répondre aux défis de l’Entreprise et de la Société. Historiquement basée à Grenoble ville de sciences et de technologies, GEM a développé une solide expertise en Management de la Technologie et de l’Innovation qui demeure toujours une marque d’excellence et de reconnaissance partout dans le monde. Création et réalisation du rapport annuel 2019 de la business school.

Le sport à son chemin

À chaque pratique son chemin, à chaque chemin sa pratique…

Entre montagne et rivière, hiver comme été, l’Isère est un territoire de sports et de découvertes. La marque du territoire Alpes IsHere lance son application pour que chaque pratique trouve son chemin. Peu importe le niveau, pour une balade, une randonnée ou un défi sportif, l’application Isère Outdoor vous propose une sélection de sites et d’itinéraires remarquables qui vous permettra de découvrir et parcourir l’Isère selon vos activités de pleine nature préférées. Nous avons réalisé pour LE DÉPARTEMENT DE L’ ISÈRE ET ISÈRE ATTRACTIVITÉ le logo de l’application ainsi que l’ensemble des pictogrammes qui confirme l’identité de l’application. Il était essentiel de mettre en avant les atouts du territoire tout en gardant à l’esprit l’objectif de l’application, à savoir donner accès à des parcours et des données de qualités et vérifiés par les fédérations délégataires de chaque activité.​​​​